DANGER : DÉMOCRATIE !

Ceux qui ont encore l’illusion que nous sommes en démocratie feraient bien, aujourd’hui, de se boucher les oreilles, de se cacher les yeux ! L’exemple de ce que pensent les élites de la démocratie est maintenant flagrant ! Et cet exemple nous vient de Grèce !

 

 

En effet, ce pays et son gouvernement, poussé à cette solution par des mouvements sociaux d’une ampleur rarement vue, met en place un simple référendum, procédure démocratique puisqu’elle consiste à interroger le peuple sur des mesures qui vont directement les affecter dans leur quotidien et pour lesquelles le gouvernement est secoué par une rue de plus en plus grondante.

 

L’étonnement est général, même pour nous, tellement il est évident que les mesures imposées aux grecs sont antisociales et seront, sans aucun doute, repoussée lors de cette démarche ! Comment imaginer, même lors des plus moutonnieres des réactions, qu’une majorité puisse accepter de subir la misère qu’elle conchie déjà pour aider les banques a engranger des bénéfices monstrueux ?

 

Pourtant, le gouvernement grec n’avait pas vraiment le choix, dans le fond ! Soit il persistait et, pour sauvegarder les bénéfices de banques étrangères, et d’un marché pariant sur sa chute, il continuait dans une lancée ne pouvant conduire que sur un soulèvement, soit il saupoudrait d’une touche démocratique, travaillant sur l’acceptation plus qu’hypothétique d’un plan de misérabilisme par un semblant de démocratie…

 

C’est cette seconde voie qu’il a choisit, en toute logique, dans un dernier espoir de sauver son cul…

 

Mais on voit aussitôt le monde entier hurler, enfin, quand je dis le monde, je parle, bien entendu du monde des possédants et de leurs laquais, et gesticuler devant le danger que représente pour eux une telle démarche ! Que le peuple qui, c’est bien connu, se comporte en égoïste, préférant sauvegarder des fins de mois difficiles au sauvetage des paris fait par des banques qui risquent de perdre 10 % de leurs bénéfices, puisse être consulté dans une démarche qui le concerne pourtant directement est totalement incompréhensible pour eux !

 

Et Sarko ou Merkel, entre autres, qui pourtant prétendent défendre une démocratie, grondent maintenant le gouvernement grec pour avoir mis en place une démarche qui ressemble vaguement à de la démocratie, rendant voix au peuple… Bel exemple du respect de la démocratie !!!

 

Remarquez, on avait déjà vu, en fRance, le peu de cas que le président fait de la démocratie, s’asseyant sur une décision populaire pour passer, en force, un accord sur lequel les français s’étaient pourtant exprimés par un « non » franc !

 

Alors que d’autres que lui osent mettre en danger les bénéfices des banques françaises, même si le sauvetage de ces bénéfices signifient misère et exclusion pour des centaines de milliers d’humain, c’est inacceptable !

 

Cette joute aura au moins eu l’intérêt de mettre en évidence une chose, enfin encore plus en évidence que ça l’était, pour les imbéciles encore aveuglés par les mirages d’une pseudo démocratie : C’est la finance qui dirige le monde, et la démocratie, telle qu’on nous la propose, n’est qu’une manipulation permettant de laisser à une majorité le plaisir de croire qu’ils se mettent eux-même la carotte dans le cul !

 

Et après ça, dès l’année prochaine, le gouvernement français viendra nous présenter une élection pendant laquelle il nous demandera à quelle sauce nous comptons être bouffé, en prétendant qu’il s’agit de démocratie ? Les réelles décisions, nous le voyons de façon flagrante, sont hors de notre portée, ne concernent pas ceux qui vont, pourtant, avoir à les subir, sans doute parce que nous sommes bien trop cons pour comprendre qu’il faut bien que nous subissions un peu (beaucoup) de misère pour que nos dirigeants et leurs amis continuent à s’en foutre plein la gueule…

 

Et bien, cette sauce, crachons la ! Préparons un nouveau « no élection day », préférons rejoindre les indignés, les révoltés de toutes couleurs dans un mouvement débarrassé des parasites politiciens et syndicalistes (c’est les mêmes) pour imposer une réelle démocratie, celle de la rue, par la rue et pour la rue !

 

Joshua

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. joshuadu34
    Nov 03, 2011 @ 23:22:52

    Papa et Maman Europe ont grondé, et le gouvernement grec s’assied sur sa démarche démocratique. Mais c’est le peuple grec qui se fait empapandréouter !

    Remarquez, la Grèce étant le pays de naissance de la démocratie, il était logique qu’on y enterre son cadavre…

    Réponse

    • nosotros.incontrolados
      Nov 04, 2011 @ 13:17:52

      Il ne manque plus guère au Grecs des pluies battantes, des crues inimaginables, un bon tremblement de terre,une affaire politico-cul,un petit cataclysme nucléaire…Pour ce qui est du mécontentement social, Mr. Desertine nous affirmait que les grecs étaient d’une patience angélique, ne protestaient que peu, qu’il n’y avait aucune scène d’émeute (la veille encore le président grec s’est fait courser dans les rue de Athènes) mais se questionnaient beaucoup. Le Pays serait calme et entendrait bien se maintenir dans le système actuel…
      Mr Desertine est un « économiste » empaffé, une tronche à la Luc Ferry-jeune, la nouvelle star dégottée de derrière les vieux fagots par Yves Calvi toujours à la recherche de son Eric Zeimmour à lui…Jusque là il nous assommait les nerfs avec un expert sondeur de l’ipsos…avec Christophe Barbier…Etc.

      Réponse

      • joshuadu34
        Nov 04, 2011 @ 18:44:48

        Bizarre, quand même, ce silence méRdiatique général sur les mouvements prévus hier et aujourd’hui (de longue date)… Seul le Courrier International de cette semaine en glisse deux lignes, mais, alors qu’on sonde bien profond le quidam choisit parmi la bourgeoisie, nul mot d’hier ni d’aujourd’hui, ni de l’appel national à la grève… Serait-ce que ces mouvements, importants et contestataire, mais aussi durement réprimés, seraient une contradiction concernant le discours ambiant ? Nooooooooon, ils n’oseraient pas, quand même, nous mentir ? Si ?

        Réponse

        • nosotros.incontrolados
          Nov 04, 2011 @ 21:49:08

          Meuuuuuhhhhh non! Keske t vas chercher là? Dailleurs Saboléon l’a dit: – » Il est légitime de consulter le peuple ! » Pavres bonnards)- » de lui permettre de s’exprimer… » (mezzo coce si possible, Mais (en filigranes) il n’est nul besoin de lui déboucher les esgourdes, de le déciller, de l’informer à propos de sujets de nature à lui troubler l’eau de l’esprit…Retors comme il est, le bon peuple de « povs bonnards » pourrait se prendre alors la tronche et s’orienter sur des voies sans espoir, sans foi ni loi…-« Rien ne doit en perturber la quiétude qui nous est si chère ».; On l’a échappé belle la base de l’OTAN est rentrée, bonne fille » dans le rang sur son coin de trottoir à deux sous la passe.Autrefois, les grecs avaient les péripatéticiennes qui enseignaient la philosophie en marchant, les grecs ont maintenant leurs péripatéticiens qui enseignent les subtilités solitaires du préservatif en économie à pied. Le vaste monde du capital en applaudit la prouesse et en recueille le sang.Le sang? Ah oui…on ne parle plus des morts de la rue, à Athènes mais seulement de voiture brulées, de vitrines brisées, de banques malmenées….Oui…Tout devient différent ces temps-ci.
          Bref, à ce ue nous pouvons constater: on sort de l’antique drachme grec…non?
          Vindiuuu: écoeuré jusqu’aux yeux.
          Bien amicalement à toi.
          Steph.

          Réponse

  2. nosotros.incontrolados
    Nov 02, 2011 @ 23:52:39

    Les trains de mesure en convois successifs ne rendait plus même possibles les faux culs de « l’alternance socialiste » comme remède même un peu marrant à la crise…Et ce n’est certainement pas en fRance que les primaires y auront même, ne serait-ce que pour un peu nuancé le tableau qui n’aura rien de commun avec celui de la création du monde, velue ou non; pour un peu. L’IS, qui n’est pas l’Internationale Situationniste, aura œuvré subtilement pensait-elle de tout son poids pour faire annoncer à Papaglandréopoulos un surprenant machin de nature à faire chier l’Europe, ce qui nous plait bien, et même nous assure-t-on le reste du monde…Ce qui d’une autre manière nous plaira tout autant, comme il nous plaira de savoir que ce ne sont pas ces artifices qui permettront à la Rue de subitement fraterniser avec le gouvernement…
    Non mais? Sans dec? Faudrait pas prendre ad vitam aeternam les Grecs pour de sempiternelles oies du capital…

    La « rue » tient la route et menace de la corde les zélés serviteurs des bourses; celles-ci , maintenant aplaties ,branlent dans le manche, sous le gavoir, dodelinent, soupirent transpirent, fuient se plument et enfin puent de s’être tant plûtes…
    Qu’en était-il de plus joyeux et soyeux à attendre?
    Le mec, déjà foutrement invité à aller se faire voir ailleurs avait déjà tout tenté dans le pire. Celui-ci étant atteint, il ne pouvait plus consentir à davantage -(avec l’aval de la superbe I.S de nos noeuds)- avant de se démettre comme l’exigent les Grecs; il lui fallait partir avec l’aura talentueuse du rebelle..Une certaine réactualisation burlesque de la tragédie grecque dont on peut dire que beaucoup en riront jusque dans les calandres et les calanques.des poires belle Hélène.
    Toutefois il faudra bien ici en admirer le rideau et les trois coups sans forcer cependant outrancièrement sur l’estime que nous inspirent les souffleurs!!!

    Cette nuit « la rue » cause encore et les feux qu’elle allume nous atteste assez de la beauté d’autres croisements d’idées à venir

    Faisons-nous Grecs pour un moment!

    Steph

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :